Carnet de bord : Vivat la danse
Vivat la danse 21ème édition du 25 janvier au 3 février 2018

Vacances Vacance

Le grand quizz du Carnet de bord

C’est une danse de variations infimes. Un...

29 janvier par Marie Pons
C’est une danse de variations infimes. Un accompagnement du creux du coude, une main posée sur la poitrine, un bras qui longe la nuque comme une flèche soudainement décochée. Un tissu moiré qui scintille, le bleuté qui se lève comme une aube. Sororité. Une danse si difficile à suivre que l’attention se perd dans l’obscurité à mesure que le duo s’y enfonce. A 10cm près on n’y voit plus rien, et dans le silence froid de la salle de la COOP on se met à porter attention au public, aux inconnus, aux corps d’à (...) Lire la suite

Lettre à Ondine

26 janvier par Ludwig Monnier
Je te suis, reconnaissant. Ondine tu as la malice caractéristique des enfants et des sages, qui disent toujours plus qu’ils ne veulent bien le dire, qui savent que l’essentiel est à portée d’expérience dans chaque occasion du quotidien, que l’essentiel se donne en pure perte, pour le seul plaisir de se dépenser. Etre traversé par ce courant, c’est la grâce. Tu es une chamane qui apprivoise les couleurs. Une mystique qui puise à l’expérience. Une éveillée qui transmet la présence. Comme toute chamane, (...) Lire la suite

Et si vous partiez en voyage

26 janvier par Pascale Logié
Et si vous partiez en voyage, n’oubliez pas dans vos bagages. Un joli petit prisme de lumière sage. Oh si vous partiez en voyage avec Ondine, quel beau présage. Le temps des vacances prendre la pause. Avec Ondine on s‘abandonne, On part on pose et se repose, on quitte son corps comme personne. Se perdre, disparaitre, l’absence comme lieu de résidence. Le retour à l’état de grâce, se fera par le souvenir d’un ailleurs. D’un pas de danse gauche, en petite cavalcade sans apparence. Ondine légère (...) Lire la suite

Ondine Cloez - Danser ou être dansée ?

26 janvier par Sarah Elghazi
Vider des endroits de soi-même pour en remplir d’autres, temporairement, c’est ça la vacance. Et quand on le fait plusieurs fois et/ou sur plusieurs jours, ça devient les vacances. Ondine a vidé tout l’espace autour d’elle pour atteindre avec nous ces congés de l’esprit. L’accompagnent trois cailloux (dans la bouche) et un bout de miroir (dans la main). Son corps devient objet d’analyse et de recherche, de souvenirs et d’autofiction, d’équilibres instables et de déséquilibres féconds. Comment (...) Lire la suite

Sortir de son corps, avec Ondine

Discussion autour du solo Vacances Vacance de et avec Ondine Cloez.

Ondine Cloez - Vacances Vacance