Carnet de bord : Vivat la danse
Vivat la danse 21ème édition du 25 janvier au 3 février 2018

Ludwig Monnier

Le grand quizz du Carnet de bord

Eblouissements

3 février par Ludwig Monnier
L’honnêteté m’oblige à dire que je n’ai vu aucune maladresse hier soir. Elle me fait également avouer que le rapport avec l’argument initial de la pièce m’importe peu. La Maladresse s’est emparée de moi. Elle m’a fait vivre une expérience au-delà de tous repères temporels ou spatiaux. Elle est venue faire vibrer en moi le point où je me sais éternel, sans début ni fin, participant d’un ensemble qui me dépasse et me contient. Un flot contenu. J’ai été grec, dans l’Antiquité, transporté dans un amphithéâtre (...) Lire la suite

Dialogue d’après nature

3 février par Ludwig Monnier , Madeline Wood
L : Je suis embêté parce que j’ai aucune idée de ce que je vais pouvoir écrire sur D’après nature pour le carnet de bord. M : T’as pas aimé ? L : J’ai pas été touché. M : Moi non plus. Ça veut pas forcément dire que j’ai pas aimé. L : T’as aimé quoi du coup ? M : Bah, la simplicité du décor, des costumes… Ils n’ont pas cherché à mettre des fioritures autour de leur discours. L : Justement je trouvais ça déjà-vu, et que la simplicité n’était pas là pour servir un propos. M : C’était quoi le propos pour toi ? L : (...) Lire la suite

Nouvel article N° 137

2 février par Ludwig Monnier , Madeline Wood

JPEG - 405.3 ko

A 10 cm près, dans le bleu d’un quotidien...

29 janvier par Ludwig Monnier

A 10 cm près, dans le bleu d’un quotidien éblouissant de banalité, l’invisible prend possession de nous, noue et dénoue.
Qui sait comment effleurements et frôlements se transforment en caresses ? Comment les baisers deviennent distance et le restent ?
Nos corps savent pourquoi un jour ils se sont rapprochés, comment dans le passage des jours ils se sont éloignés.
Cela reste un mystère pour nous.
A l’ombre de nos corps, nos pensées se tiennent à l’écart.

L’écart entre - avec Adaline Anobile et Julie Gouju

Kamoulox

Échelles, serpents et concept chinois, à vous de jouer ! Entre deux productions, deux membres du Carnet de bord concèdent une pause à leurs cerveaux créatifs : 3 ! Je rencontre des vegans célibataires. Tu peux pas, j’ai fait 5 et je les rends manchots avec des ponchos… vas-y continue Case gadget… Ah bien, tu choisis quoi : stylo ou gomme ? Rhalala, tu n’as pas tondu la pelouse synthétique, tu es obligé de mettre le capuchon sur la tête et de faire une tirade sur l’avant-scène ! Non, attends, je (...) Lire la suite