Carnet de bord - Vivat la danse !

Red Haired Man

Petite île

1er février par Léa Machado

Marcher sur un corps
écraser des bras de nos pieds
je n’y avais jamais pensé à ça
ça bouge un corps
c’est mou
c’est anguleux
ça monte et ça descend
c’est escarpé un corps
fragile et robuste à la fois
à chaque pas sur un bras
une épaule
une main
les pieds des marcheurs cherchent une prise
le public respire un peu plus lentement
il devrait se rompre
s’arracher
se briser
ils montent sur sa tête et la nuque vacille
sous le...

Lire la suite

YOUHOU ! YOU YOUHOU YOUHOU HOU ! YOUHOU...

31 janvier par Sarah Baraka

YOUHOU !
YOU YOUHOU YOUHOU
HOU ! YOUHOU

BRAVO !

Voilà les cris enthousiastes
d’une spectatrice enthousiaste
dans mon dos au Prato hier soir.

CLAP !

CLAP !
CLAP !
CLAP !
CLAP ! CLAP !
CLAP ! CLAP ! CLAP !
CLAP CLAP ! CLAP ! CLAP !
CLAP ! CLAP ! CLAP ! CLAP ! CLAP !

Applaudir.

Aux dernières minutes de Red Haired Man plus encore,
la spectatrice commente l’effort, la surprise des tours
de magie qui ratent derrière la grande cape...

Lire la suite

RED HAIRED MAN, l’étranger

31 janvier par Armelle Verrips

You tell us a story avec un accent dont je n’arrive pas à discerner l’autre pays.

Tu répètes l’histoire en Français, ik weet nog steeds niet waar jullie vandaan komen.
Et pourtant moi-même je déteste quand on se fascine pour mon accent ! Les textes se poursuivent en Anglais. Je n’ai pas lu la brochure pour me laisser surprendre. En jullie lichamen verbazen maar mijn geest droomt soms weg alsof ik gehypnotiseerd wordt door de vier lichamen die een worden en dan weer vier zijn....

Lire la suite