Carnet de bord - Vivat la danse !

Pascale Logié

Pascale met les mains dans la terre mais ne roule pas par terre.

« Les erreurs sont les places de la découverte », James Joyce

2 février par Pascale Logié

La question de l’intime est au cœur de la création que Samira El Ayachi multiplie lors de ses performance littéraires. Un voyage poétique du quotidien à nous raconter.
Partant d’une forme autobiographique familiale, cette fille de mineur marocain devenue écrivaine - artiste auteure nous convoque à une rencontre biographique avec divers publics d’Armentières et plus particulièrement le groupe des bénévoles Engagés du Vivat.
Le sujet de cette rencontre toute confidentielle...

Lire la suite

Ex- position(s)

1er février par Pascale Logié

Treize ans déjà et pas une ride. Cette pièce fait bien partie du patrimoine de la danse contemporaine au titre d’une exposition des figures multiples de la performance.
Exposer, s’exposer, tel est le parti pris revendicatif et engagé de Latifa Laâbissi dans la monstration d’un corps manifeste confronté au réel d’une histoire post-coloniale hélas sans cesse rejouée.
L’éblouissant plateau blanc surexposé illustre parfaitement le white cube minimaliste conceptuel, lieu...

Lire la suite

Grand Tétras est fondé sur du concret, issu des...

31 janvier par Pascale Logié

JPEG - 1 Mo

Grand Tétras est fondé sur du concret, issu des croisements de la pensée fertile de la chorégraphe, Marion Sage, par l’observation d’elle-même, de sa danse et du monde qui l’entoure. Par la composition d’un art de vivre respectueux de l’environnement et soucieux du sentiment d’altérité. S’élabore alors une fiction basée sur l’hypothétique rencontre entre une randonneuse et un oiseau sauvage.

Idéal pour nourrir notre imaginaire :

Partir en lisière de forêt à la...

Lire la suite

Traité de météorologie saugrenu. (Entre la fente et le fil)

30 janvier par Pascale Logié

Point de baleine sur la scène, si ce n’est un cercle lumineux projeté sur le mur du fond qui se dissout progressivement dans l’espace. Deux carrés blancs se déplacent côté cour poussés par une force mystérieuse. Support à la projection lumineuse du reflet de la flaque qui jonche le tapis de sol noir.
un / nu un amusant jeu de mapping anime les surfaces de ces intrigants carrés. Surgit brusquement de derrière un corps qui s’échoue « flasquement » sur le sol. Face à terre...

Lire la suite

Rapide prise de notes

30 janvier par Pascale Logié

NOIR !
Rouge, un corps qui bouge.
Blanc, blanc éblouissant.
Contre-jour main, mains.
Bruit de pas, bruit de mon stylo.
Formes obscures, mystère ?
Interrupteur.
Douche bleue, glacier.
Plastique froissé.
Forme dévoilée, maisonnette.
Jaune, 2 jaunes.
Phares, yeux de chouette, yeux de chat.
Feux des projections, spectateurs.
Chants d’oiseaux, images sonores nocturnes.
Nature et découverte.
Chant des lucioles.
Apparition, serre plastique lieu de passage.
Passe et repasse.
Il ne se passe...

Lire la suite

La déception de la Frite

JPEG - 648.5 ko

Quand on attend quelque chose on risque d’être déçu.e. Quand on attend une chose et que cette chose n’arrive pas, on est déçu.e. Quand on n’attend rien et que ça arrive, alors on est simplement content.e.s.

Dimanche après-midi on se fait une fête à l’idée de rejoindre nos amis au Café des Orgues à Herzeele, on se fait une fête de manger de la Frite. On y va pour O.R.G., le concert de Puce Moment.

On chante gaiement dans la navette parce qu’il y aura des frites et de la...

Lire la suite

Interview Marion Sage

29 janvier par Léa Machado , Pascale Logié

JPEG - 124.4 ko

Les tomates

Labourer

27 janvier par Pascale Logié

Madeleine nous interprète une danse où seule la figure féminine paraît pour être initiée. Dans un accomplissement où l’homme pourrait paraître exclu si ce n’est par son absence évoquée dans sa plainte amoureuse. Madeleine ne revêt pourtant pas la figure d’extase et les phases plus agitées de sa danse ne sont jamais transe. Jamais elle ne s’abandonne, aussi le déshabillage n’est pas dépouillement mais passage.
L’occurrence répétée de ses mains rouges comme...

Lire la suite